Road trip en Finlande #4 : Hetta – Pallas…voyage au cœur de la Laponie (2)

Nous nous réveillons à Hannukuru sous un épais brouillard. Nous démontons rapidement la tente au milieu des insectes et rangeons toutes nos affaires. Nous sommes prêts à partir pour notre avant-dernière étape : direction Nammalakuru ! Nous marchons sans voir à plus de 5  à 10 mètres, le long d’un sentier escarpé. Nous finissons par descendre lentement vers des marécages. les passerelles nous servent de point de repère au milieu de cette épaisse brume.

P1310540
La silhouette du refuge de Suaskuru finit par apparaître. Nous nous arrêtons un moment dans ce refuge sombre où seule une petite fenêtre laisse entrer un rayon de lumière. Quelqu’un allume un feu dans le poêle au centre de la pièce et tout le monde en profite pour se réchauffer, se sécher et manger. Une fois réchauffés, nous reprenons la route en direction de Nammalakuru.

P1310544
Le brouillard nous colle à la peau et l’humidité ambiante nous pèse. Nous avançons sur un sentier qui n’en finit plus de grimper avec pour seule compagnie le brouillard, la pluie et les quelques nuages passant par là. Pas même un renne pour venir briser le silence. Nous sommes en Laponie depuis quelques jours et le renne sensé être omniprésent ne daigne toujours pas se montrer.
Au bout d’un moment le sentier finit par redescendre. Nous passons une clôture pour rennes mais sans en croiser aucun. Je commence sérieusement à croire que cette bête est en fait un mythe…

P1310559
Le brouillard se fait moins épais mais ne disparaît pas. Nous apercevons une petite cabane au loin. Un tout petit refuge qui apparaît comme par magie  juste au moment où nous en avions besoin. Une courte pause à l’abri de l’humidité et nous décidons de poursuivre jusqu’à Nammalakuru dans l’espoir d’avoir un peu plus de confort.

IMGP2300

Après avoir cherché un petit moment ce fameux refuge, nous avons du mal à cacher notre déception. Sur la carte, il est indiqué que le refuge comporte un espace ouvert à tous. Il s’avère en réalité que cette pièce est inexistante. Seul un refuge à clé (sur réservation avec clé à retirer au centre d’information) est accessible aux personnes ayant la clé. Des emplacements pour faire du feu et planter la tente sont bien sûr disponibles mais avec l’humidité ambiante, la fatigue, les moustiques et le froid, nous finissons par prendre une décision : rebrousser chemin jusqu’au refuge précédent. Il est certes petit mais nous aurons au moins la possibilité de nous sécher à l’intérieur et de nous réchauffer.

IMGP2302

Nous arrivons au refuge de Montellinmaja. Complètement désert, impression d’être seuls au milieu de nulle part. Le brouillard nous enveloppe et semble nous couper du monde. Allumer un feu est la première chose que nous faisons. La chaleur des flammes est comme une providence. Nous nous réchauffons, faisons sécher vêtements et chaussures.

P1310545
Au fil de la soirée, nous verrons passer plusieurs randonneurs qui à chaque fois s’arrêtent pour une simple pause soit avant d’aller vers Nammalakuru, soit vers Suaskuru, soit, pour les plus courageux, avant d’enchaîner la quinzaine de kilomètres restants pour atteindre Pallas. Nous finissons par rester seul dans ce petit refuge où nous passerons la nuit au sec et surtout au chaud.

P1310563

Nous nous réveillons toujours enveloppés par cet épais brouillard qui n’a pas daigné tomber. Nous avalons un rapide petit-déjeuner, rangeons nos affaires et nous préparons à entamer notre dernière journée de marche en direction de Pallas. Il ne reste que 13 kilomètres avant d’arriver au bout de ce périple. Nous remplissons nos gourdes au bord de la rivière et partons pour notre dernière matinée de marche.

P1310568
P1310579
Après quelques minutes de marche au milieu de brouillard, je m’arrête net. Au cœur du silence environnant, il me semble entendre le son d’une cloche. Ce son lointain semble d’abord être un rêve. Puis nous sommes deux à l’entendre. D’un coup, un milieu du sentier, à travers la brume, nous pensons apercevoir la silhouette majestueuse d’un renne. Quelques secondes plus tard, nous nous trouvons nez à nez avec un magnifique renne blanc qui ne semble absolument pas étonné de nous voir. Cette rencontre imprévue, magique n’est que le début. En observant attentivement autour de nous, nous nous apercevons que nous sommes en fait entouré par tout un troupeau de rennes. Au moment où l’on n’y croyait plus, l’animal mystique a enfin daigné se montrer. Nous nous retrouvons entourés par des dizaines de rennes, silhouettes apparaissant dans la brume. Un moment magique qui nous met du baume au cœur en cette dernière journée.

IMGP2312
IMGP2308

P1310576

Le brouillard ne disparaîtra qu’un court instant dans la matinée, nous permettant d’entrevoir un bout de paysage. Nous pénétrons ensuite dans une épaisse couche de nuages dont nous ne sortirons qu’en approchant de Pallas. Le sentier monte et se pare de cailloux. Il nous faut guetter les panneaux pour ne pas se perdre sur ce serpentin invisible.

IMGP2348
IMGP2344
IMGP2338

IMGP2350

Seuls, sans voir à moins de 5 mètres, trempés, nous finissons par arriver au sommet du Pallastunturi. La frustration m’envahit à ce moment.  Frustration de ne rien voir à moins de 10 mètres. Comme une malédiction qui me colle à la peau, les nuages resteront bien à leur place et me laisseront face à un mur blanc, m’empêchant ainsi de voir ce qu’il y a au-delà…

IMGP2347

Nous entamons notre descente vers Pallas et commençons lentement à croiser quelques marcheurs, très peu chargés et venant donc de Pallas pour faire une petite ballade à la journée. Pallas n’est vraiment plus très loin !

P1310595

Peu après, nous nous trouvons face à un grand panneau : Pallas se trouve à 1 kilomètre. Après trois jours de marche, nous arrivons à Pallas. Nous prenons le temps de réaliser ce que nous venons de faire. Nous qui ne sommes pas de grands sportifs, nous venons de réaliser notre premier vrai trek. Et après cette expérience, nous en sommes sûrs, ce ne sera pas le dernier.

P1310600

Il est maintenant temps de rentrer à Rovaniemi. Après un rapide tour au centre d’information pour organiser notre trajet et une douche amplement savourée, nous patientons au café de l’hôtel Pallas avec un chocolat chaud et des pullas qui ont une saveur particulière.

IMGP2371

P1310607

Nous arriverons à Rovaniemi en début de soirée et passerons la nuit au camping avant de quitter définitivement la ville du Père Noël. Le lendemain, nous reprendrons la route en direction d’Oulu.

Infos Pratiques :

– Hannukuru – Suaskuru – Montellinmaja / Nammalukuru : Environ 15 kilomètres pour atteindre Nammalakuru. Le sentier traverse les tunturi, donc ça monte et ça descend. Il y a à peu près 1,5 kilomètres entre Montellinmaja et Nammalakuru. Le refuge de Nammalakuru nécessite une réservation préalable si vous souhaitez dormir à l’intérieur. Le refuge de Montellinmaja est très petit donc gardez à l’esprit que vous devrez peut-être dormir sous la tente si vous décidez d’y passer la nuit. A chaque fois réserve de bois et toilettes sèches sont disponibles.

– Montellinmaja – Pallas : Environ 14 kilomètres pour terminer le parcours. Le sentier est bien balisé mais si comme nous vous vous retrouvez dans le brouillard ou dans les nuages, il va falloir être attentif. Certains panneau sont parfois tombés ou brisés. Vous ne les verrez donc pas au loin. De plus le sentier qui jusqu’à maintenant était on ne peut plus praticable et facile à suivre va parfois se transformer en un amas de cailloux. Mais encore une fois rien de bien compliqué.

– Pallas : Il y a un hôtel, un centre d’information, un troupeau de rennes et c’est tout. Vous pourrez éventuellement prendre une douche à l’hôtel Pallas pour la somme rondelette de 6€ et manger et boire au petit restaurant de l’hôtel.

– Eau potable sur le trajet : Vous trouverez dans les refuges, des puits équipés de pompes. Mais souvent il n’y en a pas. Il vous faudra donc prendre l’eau à la rivière. Il est conseillé partout de faire bouillir l’eau avant de la boire. Personnellement, nous avons maintes fois remplis nos gourdes directement dans les cours d’eau et nous n’en sommes pas morts ^^

– Trajet Pallas – Rovaniemi : Une navette par de Pallas dans l’après-midi (5€ par personne). Cette navette vous déposera à Särkijärvi où vous devrez reprendre un bus. Attention à ne pas le rater car il n’y en a pas d’autre. Pour la petite histoire, on a failli le rater très bêtement. Nous n’attendions pas au bon arrêt. Le bus s’arrête près de nous et on nous demande où nous allons. Quand nous expliquons que nous rentrons à Rovaniemi, cette dame nous explique qu’elle y va mais que nous n’étions pas au bon arrêt ! Elle est venue s’arrêter près de nous pour s’assurer de ne pas nous oublier et grand bien lui a pris !
Compter environ 40€ par personne pour un trajet Särkijärvi – Rovaniemi et environ 4h de route

One thought on “Road trip en Finlande #4 : Hetta – Pallas…voyage au cœur de la Laponie (2)

  1. Bonjour à vous,
    En faisant des recherches sur internet sur la randonnée Hetta-Pallastunturi, je suis tombée sur votre blog de voyage. C’est avec merveille que je viens de réaliser que vous avez organisé exactement le roadtrip que je souhaite faire en Finlande ! J’aimerai réellement pouvoir réaliser ce voyage. Pourriez-vous me contacter pour que je puisse programmer mon voyage avec votre expérience et vos conseils avisés.

    J’attends de vos nouvelles, ici ou sur ma boîte mail.
    Caroline H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website